Fanny Oliveira

Fanny« Casser les idées reçues et montrer la réalité des entreprises, cela passe par de la pédagogie ! En cela, la Relation école-entreprise est un levier de transmission remarquable»

 

Fanny OLIVEIRA Directrice Flexineo pilote Ecole Entreprise, secteur Lille Est

 

« J’ai créé Flexinéo en 2010. Aujourd’hui basés à Villeneuve d’Ascq, nous accompagnons les entreprises et les collectivités dans l’optimisation de leur organisation de travail. Nous travaillons sur les problématiques de mobilité professionnelle, sur les questions de travail à distance. Nous mettons également en place une nouvelle offre à destination du cercle privé, visant à accompagner les familles dans la gestion des activités et des déplacements de leurs enfants. Notre sphère d’action est donc innovante et, à ce titre, je suis régulièrement amenée à intervenir dans les universités. Je considère, en tant que créatrice d’entreprise, qu’il est de ma responsabilité de témoigner auprès des jeunes étudiants, mais également de leurs professeurs. Bien souvent, il faut aller contre les idées reçues : aujourd’hui l’entreprise n’est plus la même qu’il y a trente ans. Cette confrontation est bénéfique… et très enrichissante !

Par ailleurs, chez Flexinéo, notre politique a toujours été d’accueillir et d’intégrer des apprentis. On se rend compte du décalage qu’il peut y avoir entre la formation purement théorique et la pratique réelle du métier. Pour le jeune, cette expérience « in situ » est essentielle et lui permet de monter en compétence, de gagner en employabilité. La connaissance du monde de l’entreprise est la condition sine qua non d’une bonne intégration sur le marché du travail. Il est extrêmement important de réduire le fossé qui peut se creuser entre les mondes économiques et ceux de l’enseignement. En sensibilisant les professeurs, nous participons indirectement à la mise en place de formations en prise avec notre réalité de chefs d’entreprise, nous pouvons diffuser une image de l’entreprise plus nuancée, plus conforme à ce que sont aujourd’hui ces milliers de PME qui composent une part importante du maillage territorial.

C’est en ce sens que la relation « école entreprise » est fondamentale, et que les actions portées par le Medef contribuent à une plus grande efficience des relations. Un jeune acculturé ou immergé dans la réalité de l’entreprise sera sans doute plus immédiatement opérationnel, plus en phase avec nos attentes… Un gain de temps pour l’entreprise, comme pour le nouvel embauché ! Il nous faut donc  évidemment accueillir très régulièrement des jeunes en entreprise, il faut également ouvrir nos portes aux représentants de l’éducation nationale, aux universitaires, aux chercheurs…Ne serait-ce que pour montrer à nos futurs « prescripteurs » ou aux « candidats potentiels » qu’il existe autre chose que les grands groupes, et que l’on peut vivre sa vie en entreprise de manière très diverse ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *